News Videos VIDEOS W&DW

Réunion des Sociétés gérant les droits des œuvres dramatiques, littéraires et audiovisuelles – Bogota 2016

https://www.youtube.com/watch?v=tjQjWElMk_g

La Réunion des Sociétés gérant les droits des œuvres dramatiques, littéraires et audiovisuelles s’est tenue dans le cadre du Comité Amérique Latine et Caraïbes de la CISAC, avec la participation de nombreux scénaristes et réalisateurs audiovisuels du monde entier.

Une grande participation d’auteurs et d’autorités de nombreuses sociétés de gestion collective regroupées au sein de la CISAC.

Pour la première fois dans la ville de Bogota, Colombie, les 18, 19 et 20 avril s’est tenu le Comité Amérique Latine et Caraïbes de la CISAC, réunissant d’importants auteurs et autorités des sociétés de gestion collective du monde dans un seul but : la défense du droit d’auteur en Amérique latine. Ce comité s’est déroulé dans le cadre d’un moment capital pour la Colombie vis-à-vis de son insertion dans le domaine du droit d’auteur et de la lutte de DASC, Directores Audiovisuales Sociedad Colombiana, pour la défense de la rémunération juste, au titre des droits d’auteur revenant à tous les réalisateurs du territoire colombien..

DASC, en tant que société hôte et avec le soutien d’ADAL, Alianza de Directores Audiovisuales Latinoamericanos, de Writers and Directors Worldwide et dans le cadre du comité de la CISAC, a organisé la Réunion des Sociétés gérant les droits des œuvres dramatiques, littéraires et audiovisuelles, qui s’est tenue le 19 avril, pour un grand nombre de participants composé non seulement des autorités des sociétés de gestion du monde entier, mais aussi de nombreux auteurs colombiens associés à la DASC qui, à l’appui de leur société, ont plaidé pour les droits leur revenant. Entre autres sujets, lors de la réunion on a présenté la loi « Pepe Sanchez », une initiative de la DASC, appuyant les droits des réalisateurs et des scénaristes audiovisuels. Cette loi prévoit une rémunération pour les auteurs à chaque fois que leurs créations sont exploitées économiquement. Le célèbre réalisateur colombien qui a donné son nom à la loi, Pepe Sánchez (Luis Guillermo Sánchez), était présent et a reçu de chaleureux applaudissements.

Nous appuyons la loi « Pepe Sánchez » pour que les auteurs colombiens reçoivent la rémunération qui leur appartient et dont ils ont droit au titre de l’utilisation et de la retransmission de leurs œuvres

 

LOI SANCHEZ LAW

SOURCE: http://noticias.directoreslatinoamerica.org