ADAL Featured 5 Amérique latine et Caraïbes News

UN PROGRÈS SANS PAREIL : La DASC a reçu l’autorisation du Gouvernement de la République de Colombie d’exercer officiellement en tant qu’organisation de gestion

La DASC (Directores Audiovisuales Sociedad Colombiana) a reçu l’autorisation d’exercer officiellement. Les réalisateurs colombiens disposent actuellement d’une société de gestion agréée et prête à commencer à collecter et à distribuer leurs droits.

Cinq ans après la formation de la société, après la signature de dix conventions réciproques avec des sociétés internationales et plus de 270 auteurs avec des œuvres enregistrées, après avoir mené une lutte pendant trois ans pour exercer officiellement en tant qu’organisation de gestion, la DASC (Directores Audiovisuales Sociedad Colombiana) a réussi encore une fois : elle a obtenu sa personnalité morale et aujourd’hui est autorisée à exercer officiellement en tant qu’organisation de gestion pour collecter les droits des réalisateurs colombiens sur leur territoire et dans le monde entier.

Parmi tant de luttes tout au long de ces années et depuis son début, la DASC a su atteindre les objectifs visés. Chacun des pas a été fait en faveur des auteurs colombiens, comme la loi Pepe Sánchez, tellement acclamée, dont le projet avait été soumis en 2016 et dont l’adoption a eu lieu en 2017, un temps record pour l’adoption d’une loi dans tous les pays du monde. Cette loi protège les droits des réalisateurs et scénaristes et doit son nom à Pepe Sánchez, un auteur colombien iconique ayant lutté pour les droits dans son pays.

Grâce à son président, le réalisateur Mario Mitrotti, à son conseil de direction et à sa directrice juridique, Me Adriana Saldarriaga, la DASC (Directores Audiovisuales Sociedad Colombiana) a fait des progrès sans pareil dans le territoire latino-américain. Nous félicitons et saluons l’effort et le dévouement de tous ses auteurs.


Photos: DASC